AccueilRhôneTrusk simplifie le transport des marchandises lourdes

Trusk simplifie le transport des marchandises lourdes

Le commissionnaire de transport parisien, qui propose désormais ses services en région lyonnaise, cible notamment les artisans et petites entreprises pour la livraison de produits et matériels de BTP.
Trusk simplifie le transport des marchandises lourdes
DR

Rhône Publié le ,

Récupérer une commande de sacs de ciment ou des cartons de carrelage est souvent une perte de temps. La société Trusk propose aux artisans et petites entreprises du BTP de leur livrer sur chantier les produits et matériels commandés. « La mise à disposition peut se faire dans les deux heures qui suivent la commande ou de façon planifiée à la demande du client », précise Thomas Effantin, co-fondateur de Trusk.

Aujourd'hui accessible dans dix villes en France, dont Lyon et Grenoble, le service de livraison de Trusk a également séduit les grandes enseignes, notamment des secteurs du bâtiment, du bricolage et de l'outillage. La Plateforme du Bâtiment, Leroy Merlin, Castorama, Kiloutou, Bricorama, Lapeyre… invitent leurs clients à recourir à l'offre du commissionnaire de transport. « Les grandes enseignes partenaires disposent de leur propre compte sur notre plateforme et peuvent ainsi vendre la livraison en même temps que leurs produits », explique Thomas Effantin. Un service très apprécié que Leroy Merlin a déployé après une phase de test. « En juin 2016, nous avons expérimenté les services de Trusk dans notre magasin de Montigny-les-Cormeilles, en région parisienne, sur une période de quatre mois. La promesse de livrer des objets encombrants ou lourds en moins de trois heures sur rendez-vous a rencontré son public. L'engouement des équipes et des clients a nettement dépassé nos espérances avec + 40 % de livraisons sur ce magasin en quatre mois », affirme Pierre-Edouard Rigot, responsable innovation et entrepreneuriat de Leroy Merlin.

Pour assurer les livraisons, Trusk travaille avec des professionnels du transport, sélectionnés et formés aux valeurs de l'entreprise à la Trusk Academy. « Nous contrôlons ces professionnels (extrait Kbis, casier judiciaire, licence, capacité de transport, assurance…) et les formons à nos méthodes avant qu'ils ne deviennent nos prestataires », souligne Thomas Effantin. Le process est précis puisque les « truskers » doivent notamment prendre en photo la marchandise à transporter et recevoir une lettre de mission. Aujourd'hui, Trusk dispose de 450 véhicules au niveau national, mais un millier de transporteurs serait en attente pour rejoindre le réseau.

Du côté du client, le service est accessible en quelques clics. « Il suffit de renseigner les adresses de départ et d'arrivée et de répondre à trois questions pour évaluer la taille du camion et le personnel nécessaire. Ensuite, le devis apparaît et le client n'a plus qu'à valider la course », résume le co-fondateur. Le service, proposé pour des volumes de 6 à 20 m3, comprend le transport avec un chauffeur et si besoin la manutention, à des tarifs variant de 39 € à 99 €. « Nous prenons 20 % de commission par course et les transporteurs conservent 80 % du tarif de la prestation », fait savoir le président de l'entreprise. Pour maintenir la qualité de service, chaque prestation est notée par le client. En cas de moyenne mensuelle inférieure à 4/5, Trusk peut choisir de ne plus confier de course à son trusker.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?