AccueilSavoieUn Centre d'ingénierie hydraulique flambant neuf

Un Centre d'ingénierie hydraulique flambant neuf

Présent depuis trente ans sur Savoie-Technolac, le CIH vient d'intégrer un nouveau bâtiment accueillant désormais 500 salariés d'EDF, exemplaire sur les plans environnemental et énergétique.
Un Centre d'ingénierie hydraulique flambant neuf

Savoie Publié le ,

Les missions du Centre d'ingénierie hydraulique (CIH) consistent à concevoir et réaliser des aménagements en France comme à l'international, mais aussi à réhabiliter et moderniser les ouvrages existants (436 centrales et 239 grands barrages et prises d'eau exploités par EDF). Plus largement, il contribue à assurer la maintenance du parc hydraulique en exploitation et en assure la sûreté autant que la performance, développant des offres intégrant les énergies renouvelables « au service d'une gestion durable de l'eau, de l'environnement et de la biodiversité ». Quoi de plus naturel, dès lors, que son siège se trouve en Savoie, premier département de France en termes de production hydroélectrique (*) ? Une bonne moitié de ses 857 salariés y travaille, les autres étant répartis sur cinq sites (Mulhouse, Brive-la-Gaillarde, Toulouse, Marseille et Grenoble).

Le CIH a ainsi accompagné le développement du parc technologique de Savoie-Technolac, où il réside depuis sa création en 1989. Et il lui reste fidèle, ayant choisi, pour conférer à son siège davantage de modernité et de fonctionnalité, de se doter d'un tout nouveau bâtiment, passant juste de la commune du Bourget-du-lac à celle de La Motte-Servolex, sur laquelle Savoie-Technolac poursuit son agrandissement.

Un lieu de vie agréable

Cet immeuble de bureaux de 1200 m², baptisé le Centaure, a été construit par la société Ferrier Associés (Grenoble), appartenant au groupe Paprec et à la Banque des territoires. Le projet architectural, signé par l'agence lyonnaise AFAA Architecture (lauréat du concours lancé par EDF) s'est établi dans le respect des caractéristiques du site et de son environnement. Le bâtiment, composé de deux ailes en R+3, bénéficie des certifications environnementales HQE, l'accent étant mis sur la qualité des équipements, la gestion des énergies et le confort des utilisateurs pour un lieu de vie agréable. En toiture, une centrale photovoltaïque de 586 m² devrait permettre une production de 112 500 kWh/an, tandis que des locaux abritent des centrales de traitement d'air.

Depuis fin janvier, le Centaure accueille 500 salariés d'EDF : les collaborateurs du CIH déjà présents dans l'ancien siège, auxquels s'ajoutent d'autres salariés provenant de différentes entités EDF, dont l'Agence achat hydraulique (AAH), auparavant implantées sur Chambéry. « C'est ici que nous allons continuer à créer, à vivre dans un voisinage qui est nous est coutumier depuis trois décennies », souligne Yann Baros, directeur du CIH, tandis que Bruno Bensasson, directeur exécutif du groupe EDF en charge du pôle des énergies renouvelables, voit là « le symbole de l'engagement de l'ingénierie hydraulique au cœur des territoires pour les accompagner dans leur transition ». Pour Luc Berthoud, maire de La Motte-Servolex, vice-président de l'agglomération Grand Chambéry et conseiller départemental, « il s'agit d'un beau projet d'avenir, au rayonnement international », porteur pour le parc technologique et pour la Savoie, dont il est l'un des plus beaux fleurons économiques.

(*) 7 milliards de kWh en 2018, l'équivalent de la consommation de plus de 3 millions d'habitants

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?