AccueilLoireUn diagnostic en profondeur signé Satif OA

Un diagnostic en profondeur signé Satif OA

L'entreprise ligérienne a adapté un robot sous-marin à partir de technologies initialement conçues pour l'armée.
Un diagnostic en profondeur signé Satif OA
© Satif OA

Loire Publié le ,

Créée il y a douze ans à La Talaudière par Eric Durieu et Gérald Forissier, l'entreprise Satif ouvrages d'art se consacre au domaine du génie civil, inspectant et diagnostiquant les ouvrages soumis à contrôles périodiques, tels les ponts, écluses, barrages ou encore stations d'épuration. Cette filiale du groupe Serfim, qui intervient en milieux subaquatiques, confiné ou pollué, a récemment développé une innovation robotique qui lui a value d'être récompensée d'un prix spécial du jury aux Trophées des travaux publics en février dernier.

Adaptant une technologie militaire, les jeunes dirigeants, avec le concours pour la conception de la société montpelliéraine ECA, ont déterminé le cahier des charges d'un robot sous-marin équipé de sonars et de caméras permettant d'offrir une visibilité dans des eaux réputées fangeuses. Parmi les caractéristiques de ce robot, sa faculté à se positionner dans l'espace et ses systèmes de mesure des désordres des ouvrages, ses caméras acoustiques et ses sonars. D'une capacité d'immersion à 300 m de profondeur, il est équipé d'un ombilical qui le relie à un camion-régie équipé d'écrans pour le suivi de l'inspection et le guidage des scaphandriers en intervention.

Il aura fallu 18 mois pour adapter cet outil de 120 kg, dont le coût s'élève à 350 000 €. Mais le jeu en valait la chandelle pour la mise en sécurité apportée aux scaphandriers et l'optimisation de la durée des chantiers. Pour les clients, il est le gage par les clichés réalisés, de la bonne réalisation des contrôles et travaux effectués, « preuve à l'appui » et aussi d'un gain financier en raison d'un temps d'arrêt plus court des turbines.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?