AccueilActualitésUn grand cri d'amour pour l'architecture régionale

Un grand cri d'amour pour l'architecture régionale

Dans l'architecture, il n'y a pas que les stars. Il y a aussi tous ceux qui œuvrent, au quotidien, pour le bien-être et le confort des usagers. Ce sont ces acteurs majeurs de l'économie locale que l'Union régionale des CAUE met à l'honneur dans le cadre du concours Valeurs d'exemples.
Un grand cri d'amour pour l'architecture régionale
© Charlotte Robert

Actualités Publié le ,

« Souvent, on ne parle que des réalisations les plus emblématiques. Nous, on s'intéresse à la ville en creux, à ce qui se passe entre ces beaux objets ». En lançant le palmarès Valeurs d'exemples dans le Puy-de-Dôme en 2009, Michel Astier, architecte local et directeur du CAUE 63, souhaitait mettre en avant les opérations qui s'inscrivent dans un contexte. « Montrer que les grandes réussites du territoires sont les fruits d'une belle collaboration entre un commanditaire et son architecte et/ou paysagiste, mais aussi faire connaître des réalisations exemplaires, tant publiques que privées ». Une initiative payante : dès sa première édition, le concours a rassemblé plus de cent dossiers de candidature, ce qui lui a permis de s'étendre progressivement à l'ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

À l'occasion des Journées nationales de l'architecture, du 19 au 21 octobre, l'Union régionale des Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (URCAUE) a officiellement donné le top départ de l'édition 2019. Son président Joël Baud-Grasset est revenu sur les critères pris en compte : les valeurs architecturales et urbaines du projet, la gestion des nuisances, les dispositifs novateurs mis en place, les qualités fonctionnelles et environnementales... « L'architecture doit être belle, solide et utile, disait Vitruve il y a 2 000 ans. Aujourd'hui, je rajoute qu'elle doit nous émouvoir et s'inscrire dans son territoire », a rappelé cet agriculteur de profession, également président du CAUE 74.

Mettre à l'honneur les architectes du quotidien, un enjeu de plus en plus crucial pour les professionnels qui déplorent, encore et toujours, une méconnaissance du grand public à leur encontre. « L'architecture, on n'en parle pas assez, insiste pour sa part Frédéric Ragot, vice-président de l'Ordre des architectes Auvergne-Rhône-Alpes. C'est une matière qui n'est pas enseignée à l'école, alors même qu'elle est plus qu'un art : c'est aussi de la technique, c'est aussi de l'économie… » En cela le concours porté par Michel Astier porte bien son nom. « Valeurs d'exemples », comme un grand cri d'amour porté à ce métier complexe et protéiforme qui, bien qu'exposé continuellement aux regards, n'attend que de se dévoiler. Collectivités locales, architectes, maîtres d'œuvres, maîtres d'ouvrages… Vous avez jusqu'au 09 janvier 2019 pour déposer votre dossier.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?