AccueilSavoieUn nouveau poste électrique inauguré par RTE à Juvigny

Un nouveau poste électrique inauguré par RTE à Juvigny

Un nouveau poste électrique a été mise en service à Juvigny par RTE.
Un nouveau poste électrique inauguré par RTE à Juvigny
RTE

Savoie Publié le ,

Le nouveau poste électrique, nouvelle infrastructure à très haute tension installée à Juvigny, va permettre d’apporter plus d’électricité à l’agglomération d’Annemasse en augmentant les capacités du réseau pour accompagner son fort développement économique et démographique.

En effet, durant les vingt dernières années, la population y a augmenté de 30 % (passant de 68 000 à 90 000 habitants), ce qui, avec aussi de nouvelles entreprises et le dynamisme du Grand Genève, s’accompagne d’une croissance de la consommation d’électricité de 2 % chaque année (entre 2012 et 2018).

Le nouveau poste électrique de RTE connecté au réseau existant

"C’est pour y répondre par anticipation que nous avions lancé ce projet de création de poste, il y a dix ans", explique Violaine Barbier, directrice régionale du développement ingénierie à RTE, précisant qu’une large concertation, avec tous les acteurs du territoire, avait été menée pour déterminer son emplacement optimal, dans une zone d’activité de Juvigny.

Entouré d’arbres, le nouveau poste est connecté au réseau existant par des lignes électriques souterraines limitant ainsi tout impact visuel. "Il s’agit d’un bel exemple de concrétisation de notre mission de service public en développant le réseau de transport d’électricité pour répondre aux besoins du territoire", se réjouit François Chaumont, délégué RTE en Auvergne-Rhône-Alpes.

300 heures d'insertion sociale sur le chantier

Ce sont 10,5 M€ qui ont été investis sur un projet qui, au-delà de l’aspect technique, a été accompagné d’un programme social et environnemental. RTE a travaillé étroitement avec des acteurs de l’environnement tels que la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) ou l’Office national des forêts (ONF) afin de réduire les impacts sur la biodiversité.

La surface déboisée a été replantée sur une autre zone à proximité et le bois de la coupe valorisé comme paillage ou source de chauffage. Préalablement aux travaux, des mares ont été créées en périphérie pour abriter des espèces protégées comme le « crapaud sonneur à ventre jaune », un amphibien présent dans la zone.

En parallèle, 300 heures d’insertion sociale ont été réalisées sur le chantier, avec l’organisme les Brigades vertes du Genevois, pour la réalisation des travaux de végétation.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?