AccueilActualitésUn nouveau siège social pour l’assureur lyonnais l’Auxiliaire

Un nouveau siège social pour l’assureur lyonnais l’Auxiliaire

Depuis le début du mois, l'assureur l'Auxiliaire a quitté ses locaux de la place Kleber, à Lyon, pour investir un tout nouveau siège, rue Garibaldi.
Un nouveau siège social pour l’assureur lyonnais l’Auxiliaire
DR

Actualités Publié le ,

"C’est le jour et la nuit." Au moment de commenter le déménagement de l’assureur l’Auxiliaire, le directeur général Olivier Bedeau ne cachait pas sa satisfaction. "Nos anciens locaux n’étaient vraiment plus adaptés à notre activité. C’était devenu indispensable de changer."

Un nouveau siège "optimal et efficace" pour l'Auxiliaire

Désormais installé rue Garibaldi, en plein cœur du 6e arrondissement de Lyon, l’assureur des professionnels du BTP a mis fin à plus de 60 ans de présence place Kleber. "Nous voulions quelque chose de plus optimal, efficace, adapté aux nouveaux modes de travail et où les 250 collaborateurs peuvent plus facilement échanger, indique le directeur général Olivier Bedeau. On ne souhaitait pas maintenir des silos entre les métiers mais, au contraire, avoir de la flexibilité."

Pour ça, l’Auxiliaire a fait le choix d’un immeuble des années 1980, occupé auparavant par PWC. "C’était un bâtiment de sept étages, que nous avons complètement réarchitecturé", précise Jean-Philippe Charron, architecte associé chez Archigroup en charge du projet. Une stratégie qui a permis de réduire l’impact environnemental des travaux.

L'Auxiliaire mise sur la surélévation

L’isolation a notamment été entièrement revue. "Côté rue, nous avons opté pour une isolation par l’intérieur, pour respecter les recommandations des ABF (NDLR : Architectes des Bâtiments de France). Et côté cour, c’est une isolation extérieure." Les châssis ont aussi été refaits. "Ils sont désormais très performants sur le plan acoustique et sur le plan thermique." La façade, typique des années 70-80, a, elle, été remise à neuf, "même si nous l’avons préservé dans son état d’origine, à la demande des ABF". Archigroup a aussi opté pour une pompe à chaleur par géothermie et des éclairages basse consommation.

@Crédit agricole immobilier

Mais le plus gros chantier a constitué en la surélévation du bâtiment. "Nous avons fait le choix de rajouter un attique qui fait office de huitième étage, indique Jean-Philippe Charron. Il a fallu faire face à grosse contrainte, puisque nous devions garder la même surface totale de bureaux, le droit à construire étant plafonné."

Alors, Archigroup a dû gagner des m2 carrés sur les sept étages originels. "Pour ça, nous avons creusé le bâtiment, en créant des loggias. Et l’escalier de service a également été agrandi."

10M€ de travaux

A l’intérieur, les 4 500 m2 de bureaux ont été imaginés pour favoriser les échanges, entre bureaux ouverts sur l’extérieur et espaces tisaneries personnalisés. Même chose pour l’immense salle du conseil et sa table oblongue de 30 places imaginée par la société Volpon. Ou encore le roof top, "qui pourra nous permettre d’organiser des évènements avec nos partenaires et clients", indique Olivier Bedeau.

Labélisés Wiredscore niveau Gold (connectivité du bâtiment) et Effinergie BBC rénovation (base consommation et bas carbone, la réhabilitation du bâtiment a coûté 10 M€. Mais, pour le directeur général Olivier Bedeau, "il faut ce qu’il faut".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?