AccueilRhôneUn nouvel élan pour Bel Air Camp à Villeurbanne

Un nouvel élan pour Bel Air Camp à Villeurbanne

Après le terrible incendie du 8 octobre 2019, qui avait ravagé le bâtiment investi par des start-ups dès le mois d'octobre 2016, le projet Bel Air Camp a pris un nouveau départ avec l'ouverture d'un nouveau site baptisé Bel Air Business.
Un nouvel élan pour Bel Air Camp à Villeurbanne
© JLL

Rhône Publié le ,

Le sort semble s'acharner sur les start-ups réunies autour du projet Bel Air Camp ! A peine remises de l'incendie qui avait détruit la quasi-totalité du site à l'automne 2019, ces dernières ont été rattrapées par la pandémie de Coronavirus. « Mais la résilience est dans notre ADN », assurent en chœur Didier Caudard-Breille, président de Bel Air Camp, et Pauline Siché-Dalibard, sa directrice générale.

Une faculté de rebond qu'ils ont démontrée en trouvant, en l'espace de quelques semaines, une solution pour réunir de nouveau, sur un site commun, les membres de la communauté. Baptisé Bel Air Business, il totalisera à terme quelque 3 000 m2 d'espaces dédiés aux membres de Bel Air Camp. « Il s'agit de l'immeuble de bureaux Fakto, situé près de la gare de Villeurbanne, à un arrêt de tram de notre site originel », précisent-ils.

Dès la fin du mois de décembre 2019, les premières entreprises ont intégré ce bâtiment. Aujourd'hui, 18 membres de la communauté Bel Air Camp, soit quelque 90 personnes, sont déjà installés. Ils occupent un étage de ce bâtiment qui totalise près de 6 000 m2. Une seconde vague d'entreprises aurait dû arriver très rapidement mais, en raison de la pandémie de Coronavirus, la prise à bail de deux étages supplémentaires du Fakto a été repoussée de quelques semaines.

D'autres projets dans les cartons

Dans le même temps, les dirigeants de Bel Air Camp poursuivent les travaux d'aménagement de Bel Air 2, situé à proximité immédiate du site d'origine. Une fois totalement rénové et réaménagé, cet ancien site industriel de 7 000 m2 hébergera l'activité Bel Air Industrie. « Les travaux sont bien engagés. La toiture a été refaite (plus de 1 M€ d'investissement, Ndlr) et nous relancerons les travaux d'aménagement intérieur une fois que la pandémie sera maîtrisée », précise Pauline Siché-Dalibard. C'est sur ce site, où deux membres de la communauté sont déjà en activité, que seront réinstallés le Fab Lab et une ligne d'assemblage permettant de passer de l'idée à l'industrialisation de produits.

« A plus long terme, nous avons d'autres projets », ajoute enfin Didier Caudard-Breille. A commencer par la démolition, le désamiantage et la reconstruction de Bel Air Camp 1. Arrêtés par la crise sanitaire, les travaux pourraient démarrer avant l'été. « Nous travaillons sur un projet qui pourrait tourner autour du food, mais il est encore trop tôt pour en parler », conclut-il.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?