AccueilAinUne aide de 74,8 M€ pour le déploiement de la fibre optique

Une aide de 74,8 M€ pour le déploiement de la fibre optique

Le Syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain (SIEA) vient de recevoir la bonne nouvelle de la part du Comité d'engagement subventions avances remboursables (CESAR) de l'État.
Une aide de 74,8 M€ pour le déploiement de la fibre optique
© Jean-Marc Perrat - Régis Beaudoin, directeur de la Mission France Très haut Débit, à la tribune du SIEA

Ain Publié le ,

L'information est tombée quelques heures avant la célébration de la Fête nationale. Le Comité d'engagement subventions avances remboursables (CESAR) a finalement confirmé les recommandations du Comité de concertation France très haut débit (CCFTHD). Le Syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain (SIEA) sera bel et bien destinataire d'une aide conséquente de 74,8 M€ pour mener à bien la campagne de fibrage du département, lancée il y a plusieurs années. Ce soutien financier se répartira en trois étapes : un premier montant de 40 % pour l'année 2019, puis le reste respectivement en 2020 et 2021.

Cette décision est le fruit d'une longue campagne engagée en premier lieu par le SIEA et son président Walter Martin, soutenu par le président du Département Jean Deguerry et les députés Charles de la Verpillière (un ancien président du SIEA) et Damien Abad. Bernard Grison a quant à lui porté la parole des communautés de communes engagées dans l'opération et qui, tout comme les communes, sont invitées à mettre la main à la poche. Le syndicat recevra par ailleurs de la part de la Région Auvergne-Rhône-Alpes la somme de 150 € pour chaque prise installée, soit une participation à l'arrivée évaluée à environ 5 M€, mais une ambition souvent considérée comme insuffisante.

L'enjeu pour l'avenir du département est énorme, comme l'a démontrée une récente enquête d'opinion présentée lors des États généraux des territoires de l'Ain. Le soutien du Comité France très haut débit conforte également le choix technologique du SIEA en faveur de la fibre optique, considérée par Sébastien Soriano, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), comme « l'infrastructure incontournable à tous les réseaux fixes ».

Bientôt une réunion des cofinanceurs

Dans un communiqué commun, le SIEA et le Département de l'Ain, qui s'est engagé à apporter une contribution annuelle de 3 M€ pendant dix ans, déclarent « espérer que cette décision permettra d'engager définitivement toutes les parties prenantes à soutenir ce projet pour qu'il aboutisse conformément à l'objectif fixé, à savoir une couverture complète du territoire de l'Ain d'ici à 2022 ». Les deux partenaires annoncent également une réunion avec la Région AURA dans le cadre du comité de pilotage des cofinanceurs du projet pour faire le point sur l'avancée du déploiement.

Le feu vert du CESAR constitue une étape essentielle pour le SIEA. Au cours de son assemblée générale du printemps – en présence de la quasi-totalité des parlementaires de l'Ain, du 1er vice-président du conseil régional, le maire de Divonne-les-Bains Étienne Blanc, et des représentants des communes et intercommunalités –, Régis Beaudoin, directeur de la Mission France Très haut Débit, était intervenu pour affirmer tout le bien qu'il pensait de l'action du syndicat, qu'il avait qualifié de « pionnier, forcé de surmonter plus d'obstacles que d'autres ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?