AccueilActualitésUne expertise à distance pour les entreprises de BTP

Une expertise à distance pour les entreprises de BTP

En période de crise, L'Auxiliaire s'adapte en renforçant l'utilisation de la visio-expertise, permettant à l'expert et l'assuré d'échanger à distance grâce à leur smartphone. Une méthode qui a déjà fait ses preuves dans la branche Dommages et que l'assureur lyonnais déploie désormais dans la Construction.
Christophe Bellon, directeur de l'indemnisation chez L'Auxiliaire
Christophe Bellon, directeur de l'indemnisation chez L'Auxiliaire

Actualités Publié le ,

Comme bien d'autres secteurs, l'expertise traditionnelle, qui se réalise habituellement sur site, a été fortement bouleversée par la crise sanitaire et le confinement qui en a découlé. Cela n'a pour autant pas déstabilisé L'Auxiliaire. Fonctionnant en télétravail depuis le 17 mars, le service indemnisation de la mutuelle d'assurance lyonnaise spécialisée dans le BTP a « dégainé » la carte de la visio-expertise, autrement dit une expertise à distance via smartphones, permettant de visualiser les dommages en direct. « Une application permet à l'assuré de montrer le sinistre par vidéo à l'expert, et à ce dernier de prendre des photos, à distance, de ce qu'il voit », explique Christophe Bellon, directeur de l'indemnisation.

Bénéficiant lui-même d'une expérience de plus de vingt ans dans l'expertise chez L'Auxiliaire, ce dernier est parfaitement au fait des rouages de la visio, un outil qui démontre ses capacités dans la branche Dommages depuis plusieurs années déjà. « On savait où on mettait les pieds. Mais il est vrai que le dispositif demeure assez peu utilisé par les assureurs, on avance donc avec prudence ».

S'il y a bien sûr des limites à l'exercice (une expertise sur une toiture ou dans une cave reste difficilement envisageable), il permet néanmoins de gagner un temps considérable. En bris de machine par exemple, l'assureur va pouvoir prendre en charge le changement d'une pompe hydraulique sur un engin de levage et ce, sans attendre une analyse technique sur place. « Il n'est pas forcément utile de faire 300 km pour visualiser une grue qui a été vandalisée », confirme le directeur.

Un outil amené à se pérenniser

Testé et approuvé dans le dommage, le dispositif se développe à présent en construction. Un exercice nouveau, plus délicat à appréhender, comme le détaille Christophe Bellon : « Même s'il s'agit de la même technologie, on est ici dans une relation expert-assuré-entreprises (et parfois syndics de copropriétés) qui peut s'avérer tendue. Cela requiert davantage de préparation pour l'expert, car il ne pourra pas tout résoudre comme il le fait habituellement sur le terrain. Cela implique également que le sociétaire, de son côté, prépare son dossier et soit en mesure de fournir les éléments permettant d'éclairer l'expert. On demande plus de vigilance qu'à l'accoutumée ».

Christophe Bellon, directeur de l'indemnisation chez L'Auxiliaire (©L'Auxiliaire)

L'outil reste-t-il pour autant aussi fiable qu'une expertise terrain ? Selon le directeur de l'indemnisation, il est encore trop tôt pour le dire. « On est encore en situation de test, mais il est évident que l'on risque d'avoir des contestations, qui pourront émaner de l'assuré ou même des entreprises convoquées, relatives à la matérialité du dommage par exemple. Il y aura forcément des freins sur lesquels il faudra travailler. L'enjeu est de taille », résume-t-il avant d'affirmer sa volonté de poursuivre ce travail en situation de déconfinement : « On peut envisager sortir du mécanisme habituel avec des dossiers où l'on mixerait expertise terrain classique et visio-expertise ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?