AccueilLoireUne nouvelle gouvernance pour Cité Nouvelle

Une nouvelle gouvernance pour Cité Nouvelle

Le 2 janvier, Noël Petrone a succédé à Bernard Farina à la direction générale de Cité Nouvelle. Il a bien l'intention de poursuivre l'action de ce bailleur social bien implanté dans la Loire.
Une nouvelle gouvernance pour Cité Nouvelle
Georges Rivoire - Ligérien de naissance, Noël Petrone revient aux sources à Cité Nouvelle

Loire Publié le ,

À 46 ans, Noël Petrone a passé la grande majorité de sa carrière dans le monde de l’immobilier, notamment dans l’immobilier social. Ligérien de naissance, il entame son parcours à l’Opac du Rhône, aujourd’hui Lyon Métropole Habitat, au sein duquel il passe 13 années. Après une expérience de 3 ans chez un promoteur privé, il intègre les services d’Alliade Habitat. « Je connais donc bien les deux grandes familles de l’habitat social : les offices publics de l’habitat et les entreprises sociales de l’habitat », note-t-il. Il devient bientôt directeur de la relation commerciale au sein de cette structure, filiale du groupe Action Logement, tout comme Cité Nouvelle. « J’ai rejoint Cité Nouvelle début janvier, après une période de transition avec Bernard Farina », précise le nouveau directeur. « Mes toutes premières priorités ? Instaurer le contact avec les équipes et découvrir les chantiers en cours ».
Ancrée dans la Loire depuis plus de 100 ans, Cité Nouvelle est propriétaire et gestionnaire d’un parc de plus de 11 000 logements collectifs et individuels, près de 1 200 chambres pour personnes âgées et 250 places en foyers spécialisés en régions Rhône-Alpes et Bourgogne, répartis sur 6 départements (dont l’Ain, la Loire, la Saône-et-Loire, le Rhône et la Savoie). Pour le nouveau directeur, l’objectif est de suivre les orientations stratégiques décidées en fin d’année 2016 par le conseil d’administration, avec la volonté de renforcer l’attractivité du parc de logements de Cité Nouvelle, notamment sur les bassins stéphanois et roannais. « Dans un contexte de détente du marché, nous devons renforcer notre offre et marquer toujours plus notre volonté de loger les salariés. C’est dans notre ADN. Nous souhaitons nous positionner comme un apporteur de solutions de logement pour tous les salariés, en particulier les revenus modestes. Emploi et logement sont toujours étroitement liés ».
Pour les trois années à venir, le bailleur social a voté un plan pluriannuel visant principalement des opérations de rénovation du parc, mais aussi de démolition pour aérer les centres urbains. « Nous poursuivons également notre programme de vente de nos logements aux occupants ou à nos locataires, ce qui nous permet notamment de renforcer notre assise pour financer les opérations prévues », précise Noël Petrone. Le financement de ces opérations de réhabilitation sera également soutenu par des prêts haut de bilan à hauteur de 5 M€, concédés par la Caisse des dépôts et consignations. « Ces investissements nous permettront d’avoir une vraie politique volontariste de rénovation. Par ailleurs, une enveloppe de plus de 7,7 M€ sera consacrée à l’entretien courant et à des actions de gros entretien de notre parc. Nous souhaitons nous positionner comme un acteur différenciant du logement social », résume-t-il.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?