AccueilAinUne scierie de l'Ain au chevet de Notre-Dame de Paris

Une scierie de l'Ain au chevet de Notre-Dame de Paris

Le groupe Monnet-Sève Sougy, basé dans l'Ain, a participé, fin janvier, au chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris.
Thomas Sève, directeur général de Monnet Sève, le père Dieudonné, de la paroisse de Nantua, et Jean-Denis Monnet, responsable du site d'Outriaz.
DR - Thomas Sève, directeur général de Monnet Sève, le père Dieudonné, de la paroisse de Nantua, et Jean-Denis Monnet, responsable du site d'Outriaz.

Ain Publié le ,

Participer au chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris, qui a connu un violent incendie le 15 avril 2019, c’est la mission qu’a menée le groupe Monnet-Sève Sougy, basé dans l'Ain, en sciant quatre poutres de chêne, sur son site historique d’Outriaz, en lien avec les équipes de la scierie Subtil, basée à Viriat. Une activité inhabituelle pour le groupe, habitué au sciage de résineux (épicéa, sapin, douglas, pin).

Toute la filière bois s’est mobilisée. “Les propriétaires forestiers ont donné leur bois et les industriels ont mis à disposition leur outil”, précise Thomas Sève, directeur général. L’entreprise a également apporté une contribution financière de 20 000 euros.

Cette opération, à la fois financière et industrielle, montre l’attachement de l’entreprise au patrimoine national. Elle permet également de prouver que "les scieries françaises sont des industriels du bois, et qu’elles peuvent répondre à ce genre de demandes", ajoute Thomas Sève.

Un tiers de l’activité à l’export

Monnet Sève Sougy est aujourd’hui presque centenaire. L’entreprise a été créée à Outriaz, petit village du Bugey, en 1929. Elle est à la fois premier transformateur (coupe d’arbres et de troncs en poutres et en pièces) et deuxième transformateur (séchage, traitement, rabotage, etc.).

Ses clients : "Les professionnels dunégoce (Point P, etc.), les grandes surfaces de bricolage (Leroy Merlin, etc.) et les charpentiers traditionnels", explique Thomas Sève. "Aujourd’hui, 30 à 35 % de notre activité s’effectue à l’export", poursuit-il. Le groupe compte aujourd’hui pas moins de 700 collaborateurs répartis sur sept sites, dont deux situés dans l’Ain, Outriaz et Saint-Vulbas.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?