AccueilActualitésVague de chaleur en Rhône-Alpes : sur les chantiers, le BTP s'adapte

Vague de chaleur en Rhône-Alpes : sur les chantiers, le BTP s'adapte

La canicule a envahi la région Rhône-Alpes et les entreprises du BTP qui travaillent en extérieur doivent s'adapter pour faire avec la chaleur.
Sur les chantiers, le BTP s'adapte.
Shutterstock - Sur les chantiers, le BTP s'adapte.

Actualités Publié le ,

La vague de chaleur qui s'abat actuellement sur Rhône-Alpes et tout l’Hexagone met les entreprises du BTP à rude épreuve. Le ministère du Travail a déjà mis en place une veille saisonnière pour prévenir les travailleurs des risques liés à la canicule (lire ici les préconisations de l'OPPBTP).

Face à la chaleur, le BTP fait preuve de bon sens

Travailler en horaires décalés, augmenter la fréquence des pauses, mettre suffisamment d’eau à disposition… Voilà les recommandations du gouvernement pour faire face à la hausse des températures.

Néanmoins, de la théorie à la pratique, il y a souvent un grand fossé. Les problématiques du terrain et les contraintes des secteurs d’activités complexifient souvent la mise en place de bonnes pratiques.

"On essaye d’être sur les chantiers aux alentours de 6, 7 h"

Attila Bellot, entreprise caladoise qui intervient sur les toitures, explique les difficultés auxquelles elle fait face durant la saison estivale. "On essaye d’être sur les chantiers aux alentours de 6, 7 h. Néanmoins, les clients ne nous permettent pas tout le temps d’arriver à ses horaires", glisse Marina Kellaris qui travaille pour Attila Bellot.

La société de couvreur, zingueur s’adapte donc en permanence comme l’explique Alexis Tomas. "On privilégie les toitures traditionnelles qui emmagasinent moins la chaleur qu’une surface en tôle ou bitumée. Nos gars sont tout de même habitués à ces temps, ils font plus de pauses, ils ont des glacières réfrigérées avec de l’eau en quantité."

Autre astuce vue sur les chantiers : privilégier les vêtements clairs, qui emmagasinent moins la chaleur. "Et s'il fait vraiment trop chaud les équipes rentrent et travaillent dans les ateliers… On s’adapte", affirme Alexis Tomas.

La Capeb rappelle les bonnes pratiques

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?