Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Viarhôna : une passerelle vélo sur le Rhône

le - - Ain

Viarhôna : une passerelle vélo sur le Rhône
DR - La Viarhôna longe le Rhône à la limite du département de l'Ain

Le conseil départemental de l'Ain participera au financement de l'ouvrage entre Virignin (01) et La Balme (73) et dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par le département de la Savoie.

Première véloroute majeure dans le département de l'Ain, la « Viarhôna » du Léman à la mer, longe le Rhône et se déploie sur environ 55 km. Historiquement, la maîtrise d'ouvrage de sa réalisation pour sa partie concernant le 01 a été assurée par les communautés de communes de Terre d'Eaux, de Belley Bas-Bugey, de la Plaine de l'Ain et de la commune de Lavours entre 2004 et 2010. Au fil des années, le conseil départemental est intervenu en attribuant 554 000 € de subventions en soutien aux projets porteurs en termes de développements local et touristique.

Une passerelle souple

La Viarhôna génère un flux important et essentiel pour le développement économique du secteur, notamment en matière d'hébergement et de restauration. Le développement se poursuit en surmontant quelques difficultés comme le « point dur » du passage du Rhône entre les communes de Virignin dans l'Ain et La Balme en Savoie. Une étude préliminaire avait en son temps permis d'explorer de manière exhaustive les différentes solutions de continuité : transport aérien par câble, navigation fluviale guidée ou non, navette routière, ouvrages d'art rigides (ponts) ou souples (passerelles). Cette dernière solution a finalement été retenue par les partenaires sur le modèle de la passerelle de Rochemaure (Ardèche).

La maîtrise d'ouvrage des travaux est assurée par le Département de la Savoie, mais son homologue de l'Ain apporte sa pierre à l'édifice à travers une subvention qui vient d'être portée à 375 000 € au lieu des 250 000 € prévus dans un premier temps. Le comité de pilotage réunit les deux conseils départementaux, la Compagnie nationale du Rhône (CNR), la Région Auvergne-Rhône-Alpes et les collectivités locales concernées : les communes de Virignin et La Balme et les communautés de communes Bugey Sud et de Yenne.

Presque deux fois plus cher que prévu

Selon Jean-Yves Flochon, vice-président du conseil départemental de l'Ain, « la forte augmentation du coût de réalisation de cette passerelle vélo est apparue à l'issue des différentes procédures (études d'impacts, procédures espèces protégées…). Le projet est en effet situé en zone Natura 2000 et proche du site classé de Pierre Châtel. »

Le budget prévisionnel d'1 M€ HT a pratiquement doublé passant à 1,85 M€ HT. « Les surcoûts résultent de l'allongement de l'ouvrage, des contraintes géologiques et des exigences d'intégration au site classé, explique l'élu de l'Ain. Les résultats de l'appel d'offres des travaux se traduisent don par une importante réévaluation de l'opération ».

Les attributaires de ces marchés sont l'entreprise EST Ouvrage pour le génie civil (488 000 € HT) et le groupement Techfun/MBTM/ERIC pour la charpente métallique (1,07 M€). L'Europe et l'État devraient apporter 350 000 € de subventions au titre du Feder et du FNADT.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer