AccueilActualitésVillefontaine : MGI-Habitat innovant, un habitat modulaire biosourcé et déplaçable

Villefontaine : MGI-Habitat innovant, un habitat modulaire biosourcé et déplaçable

Le groupement Sens Architecture/MGI-habitat innovant met au point des logements temporaires, démontables et déplaçables en matériaux biosourcés.
Villefontaine : MGI-Habitat innovant, un habitat modulaire biosourcé et déplaçable

Actualités Publié le ,

Les logements de 18 à 20 m² sont entièrement conçus en matériaux biosourcés et répondent aux exigences RE2020. Ils sont combinables en ensembles collectifs pouvant aller jusqu’à 30 logements en R+2. Ces logements sont prioritairement conçus pour des résidences étudiantes ou du logement pour saisonniers en station. Les temps d’installation sur site varient de 4 mois à 2 ans en fonction du contexte.

La démarche innovant de MGI

Cette démarche innovante questionne le statut même du logement qui n’est plus "immobilier" mais mobile, car transportable par la route. Cette approche permet notamment d’offrir des solutions concrètes à des problématiques telles que la gentrification des sites touristiques majeurs pour lesquels il devient impossible de trouver un logement correct et économique lorsque l’on y travaille…

De 2 à 7 M€ de chiffre d’affaires

Un tel projet s’inscrit dans la continuité d’une réflexion plus large que mène l’agence sur les territoires à forte pression touristique. Du côté de l’entreprise, MGI-Habitat Innovant, installée dans les locaux de la plate-forme Astus à Villefontaine (38), on mise beaucoup sur le développement de ce type d’habitat pour divers usages : loisirs, habitat provisoire… "On espère passer le chiffre d’affaires de 2 à 7 ou 8 M€ d’ici un an", affirme Guy Martin, le dirigeant fondateur qui emploie aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs, dont un bureau d’études en BIM notamment...

Les bâtiments modulaires sont composés de modules bois de 200 mm d’épaisseur comprenant l’isolant ouate de cellulose insufflée. Pour le projet mené par Alliade, il s’agit d’une quarantaine de modules pour treize appartements. "En termes de fabrication hors site, il convient de limiter au minimum le nombre de modules pour obtenir la meilleure tenue des ensembles surtout si l’on veut monter en hauteur", précise le chef d’entreprise.

Les matériaux biosourcés sont issus de la région ou de régions limitrophes comme les bois du Jura, transformés par les soins de MGI, dont l’associé de Guy Martin, qui est charpentier.

MGI a en projet un bâtiment sur cinq niveaux à Villeurbanne : "Une dent creuse, précise Guy Martin, entre deux immeubles existants. Un projet qui va nécessiter au moins deux ou trois mois de calculs, avant mis en œuvre."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?