AccueilActualitésVincent Gaud, président de la CMA Aura : "L'année 2023 sera compliquée pour les artisans !"

Vincent Gaud, président de la CMA Aura : "L'année 2023 sera compliquée pour les artisans !"

Vincent Gaud, président de la Chambre de métiers Auvergne-Rhône-Alpes, souhaite, comme tous les secteurs économiques, que les artisans retrouvent un contexte de stabilité.
Vincent Gaud, président de la CMA Aura : "L'année 2023 sera compliquée pour les artisans !"

Actualités Publié le ,

Quel serait votre premier vœu pour les artisans pour 2023 ?

Ce serait un retour à une stabilité en 2023 pour les entrepreneurs, avec une maîtrise des coûts de l'énergie et des prix. La baisse d'activité qui commence chez les artisans, conjuguée à un recul du pouvoir d'achat, va faire baisser les prix, alors que les particuliers représentent 80% de l'activité. En BTP notamment, on enregistre moins de projets pour 2023.

"Nous proposons un "diagnostic flux" qui marche très fort"

Un certain nombre d'entreprises les plus fragiles ne survivront pas à la sortie de Covid, alors qu'elles sont frappées par cette deuxième crise encore plus violente.

Quels sont les leviers de la chambre pour soutenir les artisans ?

Depuis 2 ans déjà, nous proposons un "diagnostic flux" qui marche très fort auprès des entreprises, qui permet de faire le point sur toutes les énergies dépensées, l'électricité, le gaz, l'eau... On les aide à diminuer leur consommation, à revoir leurs contrats énergie. On continue par ailleurs auprès de l'Etat à faire un lobbying pour que les moins de 20 salariés puissent obtenir un bouclier tarifaire, mais cela semble difficile à l'heure actuelle en janvier 2023.

Les artisans peuvent-ils faire des économies importantes après diagnostic ?

Oui mais on voit qu'il faudra changer son fonctionnement. Si l'on prend une boulangerie par exemple, il faudra peut-être arrêter le four en milieu de journée, et ne plus faire trois ou quatre fournées dans la journée. Dans le BTP, autre exemple, l'éco conduite permet aussi de réaliser des économies substantielles de deux litres aux 100 km.

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?