AccueilActualitésVitrailliste, une profession sous la menace de l'interdiction du plomb

Vitrailliste, une profession sous la menace de l'interdiction du plomb

Menacés par une évolution de la réglementation européenne qui pourrait aboutir à l’interdiction du plomb, les vitraillistes ne décolèrent pas.
Vitrailliste, une profession sous la menace de l'interdiction du plomb
Adobe stock

Actualités Publié le ,

Depuis quelques mois, les vitraillistes sont inquiets. Ces professionnels qui, scrupuleusement, redonnent vie au patrimoine séculaire français, craignent pour leur avenir. "Si cette interdiction du plomb est décidée, on peut dire adieu à nos ateliers", peste Anne Brugirard, maître-verrière à Grenoble qui a fait de la restauration son quotidien.

Une consultation sur l'interdiction du plomb lancée

Pour connaître l’origine de son courroux, il faut remonter au printemps dernier. C’est à cette époque que l’Agence chimique européenne a lancé une consultation sur l’inclusion du plomb à l’annexe XIV du règlement REACH.

Une procédure qui pourrait aboutir, à terme, à l’interdiction professionnelle du plomb. Impensable et inenvisageable pour les vitraillistes hexagonaux. "Le plomb est un élément indispensable pour notre activité de restauration et création de vitraux, indique Marie-Dominique Bayle, de l’Atelier vitrail du Leman. Il nous permet de fabriquer le squelette et de solidariser les pièces de verre entre elles."

En clair, sans lui, pas de restauration possible. "Il n’existe aucun produit de substitution au plomb."

"Face au plomb, nous prenons chaque jour des précautions"

En mettant dans la balance une interdiction, la Commission européenne semble vouloir s’attaquer à la dangerosité du plomb, classé parmi les métaux lourds. "On connait les problèmes liés à ce matériau, affirme Marie-Dominique Bayle. C’est d’ailleurs pour cela que nous prenons, chaque jour, des précautions."

Utilisation d’équipements de protection, lavage des mains et même plombémies régulières… Les professionnels ne lésinent pas avec leur santé. "Et quand ces règles simples sont suivies, il n’y a aucun problème", indique Anne Brugirard.

"On sait se préserver du plomb depuis des années, confirme Marie-Dominique Bayle. Pour ma part, je ne connais d’ailleurs aucun cas de saturnisme avéré dans la profession."

On ne veut pas que des intellectuels qui ne quittent pas leur bureau et n’ont aucune idée de ce qu’est un vitrail viennent nous dicter notre manière de travailler"

Si elles avouent avoir cru à une mauvaise blague lorsqu’elles ont, pour la première fois, entendu parler de la consultation européenne –"j’ai vraiment eu du mal à y croire", avoue même Marie-Dominique Bayle -, les deux professionnelles sont, désormais, bien décidées à ne pas se laisser faire.

"On ne veut pas que des intellectuels qui ne quittent pas leur bureau et n’ont aucune idée de ce qu’est un vitrail viennent nous dicter notre manière de travailler", peste Anne Brugirard.

Alors, pour faire face, Marie-Dominique Bayle a porté le message. "Après avoir alerter notre chambre syndicale nationale du vitrail, on a voulu aller plus loin. On a donc contacter nos politiques, locaux et nationaux."

Le Sénat au soutien des vitraillistes

Une mobilisation qui a payé, comme en témoigne l’adoption par le Sénat, le 22 juillet dernier, "d’une proposition de résolution européenne, adressée au Gouvernement, et un avis politique, destiné à la Commission européenne, pour les alerter sur la préservation des filières du patrimoine, menacées par l’interdiction du plomb ou la procédure d’autorisation envisagée par la révision du règlement européen REACH".

Mais, pour Anne Brugirard, il va falloir continuer à prêcher la bonne parole, "même si nous sommes de toutes petites entreprises qui n’ont pas pour habitude de se faire entendre. On compte d’ailleurs beaucoup sur les gens du BTP pour que notre voix porte. Eux aussi pourraient être touchés par cette réglementation". En effet, une interdiction du plomb pourrait mettre à mal toute la filière du patrimoine…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?