Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Ycone surplombe la Confluence

le - - Rhône

Ycone surplombe la Confluence
Séverine Renard - Jusqu'à 90 personnes auront été mobilisées sur ce chantier qui sera livré cet autonme.

Presque totalement commercialisée, la résidence conçue par Jean Nouvel sera livrée en novembre prochain.

La coiffe de l'édifice est en train d'être posée. Cette pièce de 80 tonnes de charpente métallique parachève un bâtiment culminant à près de 64 mètres, mais ne constitue qu'une des prouesses techniques et architecturales de l'ensemble Ycone (lire encadré).

La résidence, qui marque le retour à Lyon et sur une opération de logements privés de l'architecte Jean Nouvel, est réalisée en co-promotion par le groupe Cardinal et Vinci Immobilier. « Le bâtiment est léger, gracieux, ouvert sur le paysage et propose des logements lumineux, confortables et évolutifs », souligne Stéphane Reymond. Le directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de Vinci Immobilier compare le travail de Jean Nouvel à celui de Le Corbusier pour le souci et la qualité du détail. Ycone a d'ailleurs reçu le Grand prix régional et le prix Innovation industrielle au concours des Pyramides d'argent 2018.

À cinq mois de la livraison, un seul des 92 appartements reste à vendre. Dans ce programme, 65 appartements étaient vendus en accession et 27 logements étaient commercialisés en démembrement de propriété, c'est-à-dire que les investisseurs ont acquis la nue-propriété et que l'usufruit de seize ans a été donné à Alliade Habitat. De 29 à 215 m2, les logements s'affichaient à partir de 4 700 €/m2. Au 14e et dernier étage, l'appartement T5 avec triple orientation et accès au toit terrasse privatif avec piscine dépassait 9 000 €/m2. Des commerces prendront place en rez-de-chaussée, sur 650 m2, et deux niveaux de parking en sous-sol offrent 67 places.

Un chantier deux-en-un

Les travaux, démarrés en septembre 2016, devraient s'achever en novembre et auront mobilisé jusqu'à 90 personnes. Constitué de deux noyaux réunis, le bâtiment a nécessité de faire travailler en parallèle deux équipes autour de deux cages d'escalier distinctes. « Il a fallu conjuguer deux cycles de construction », confirme Alberto Rubin, architecte aux Ateliers Jean Nouvel. Pour poser le bâtiment, des pieux ont été enfoncés à 20 mètres et, pour soulager la structure, la façade est constituée de béton, d'ossature bois, de cassettes en aluminium et de verre. « Une deuxième peau en aluminium et verre présente des cadrages différents pour donner des perspectives uniques dans chaque appartement », explique Alberto Rubin, qui insiste sur la non-standardisation du projet. Jusqu'au 10e étage, les deux noyaux distincts permettent de proposer des hauteurs sous plafond de 2,60 mètres d'un côté et de 3 mètres de l'autre, créant ainsi un décalage des planchers et renforçant l'effet graphique en façade.




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer